Outil le Rêve Eveillé (Angers, La Bohalle)

Qu’est-ce que le Rêve Eveillé Libre ?

Mise au point par Georges Romey, cette méthode non directive est en parfait accord avec l’esprit de l’ACP tout en se référant à Jung, à ses travaux et expériences sur le langage symbolique de l’âme et sur la dynamique de l’Inconscient. Ce sont les mêmes symboles et la même dynamique à l’oeuvre pendant le rêve nocturne et le rêve éveillé.

A la fois simple, non intrusif et très efficace, le rêve éveillé repose sur l’action des images mentales, intérieures, dans le processus de guérison psychique, comme c’est le cas aussi avec la méthode de la visualisation.
Dans un climat de confiance et de relaxation la personne est invitée à entrer en contact avec les images symboliques qui l’animent et structurent son monde mental inconscient, au plus près de ses conflits psychiques mais aussi de son processus d’intégration et de dépassement de ces conflits.

Aujourd’hui les neurosciences offrent des outils de compréhension rationnelle du phénomène: « Les images que reçoit le thérapeute à l’écoute d’un rêve éveillé libre ne sont que les témoins d’un immense travail de réorganisation neuronale concernant parfois des millions de connexions. » Georges Romey

Dans ma pratique personnelle, nous pourrons articuler Focusing et rêve éveillé: soit que le Focusing s’avérera être le prélude au Rêve Eveillé, soit qu’une séquence de rêve éveillé s’invitera à l’intérieur d’un processus complet de Focusing.
Nous pourrons partir d’un rêve nocturne ou encore d’une situation difficile pour vous, d’une image obsédante, d’un symptôme incompréhensible…                                                                                                                                                     Sans être dirigé, le rêve pourra être interactif: la thérapeute pourra manifester sa présence de manière empathique.                                               Enfin, le dispositif est moins systématique que chez G. Romey (Phase de préparation – Rêve- Interprétation). Ce qui aura été vécu pendant le rêve avec la thérapeute ne nécessitera pas toujours de temps séparé pour l’analyse mais pourra se poursuivre par un dessin spontané ou de l’écriture spontanée…

Le nombre de séances dépend bien sûr de la problématique de la personne et de la manière dont son inconscient répond. Il y a des « gardiens du seuil », dans les rêves nocturnes comme diurnes. C’est l’intelligence du corps-psyché qui ne libère que l’information pouvant être intégrée.